23 Octobre 2015

Le Parti Québécois demande la tenue d’une commission d’étude sur la gestion de l’informatique

Le porte-parole du Parti Québécois pour le Conseil du trésor ainsi qu’en matière de ressources informationnelles, d’économie, d’exportations et de régimes de retraite, Alain Therrien, demande au gouvernement de tenir une commission d’étude sur la gestion de l’informatique et l’octroi des contrats au sein de l’État québécois.

« Les contrats informatiques du gouvernement coûtent cher aux Québécois, et les gestionnaires de l’État sont dépassés par les évènements. Il faut un diagnostic global sur ce qui ne va pas. Voilà pourquoi nous demandons la création d’une commission d’étude indépendante », a déclaré Alain Therrien.

La commission d’étude peut être créée par un simple décret du gouvernement. Les deux exemples les plus récents sont la commission Coulombe, sur la forêt, ainsi que la commission Pronovost, sur l’agriculture. « Ces deux commissions ont étudié leur secteur de manière indépendante et en profondeur. Elles avaient le pouvoir et le mandat de réévaluer le modèle en place, ce que l’UPAC ou le Vérificateur général ne peuvent pas faire. Le temps est venu de servir la même médecine au secteur informatique au sein de l’État québécois. Les dépassements de coûts, la gestion des projets, la place du privé, la gouvernance, la place du logiciel libre… tous ces éléments doivent être passés au peigne fin et examinés de manière globale. La commission pourra rendre des diagnostics, et proposer des remèdes appropriés », a ajouté le député de Sanguinet.

« La future commission devra aussi se pencher sur ce qui se fait ailleurs, et proposer de nouvelles avenues pour l’État québécois, car nous avons besoin d’un changement de culture, de modèle et de manière de travailler avec l’informatique. Cette dernière et l’ensemble des technologies de l’information sont et demeureront essentielles; il faut donc que l’État se mette à jour », a conclu Alain Therrien.