25 Novembre 2016

Le gouvernement libéral, la politique des cœurs de pierre

Estimant que le financement des organismes communautaires doit être rehaussé, le député de Sanguinet, Alain Therrien, appuie la campagne «Engagez?vous pour le communautaire », dans le cadre de laquelle 4000 organismes d’action communautaire à travers le Québec se sont mobilisés pour sensibiliser la population à leur mission. Il a d’ailleurs rencontré différents représentants d’organismes communautaires au mois de novembre dans le cadre de leur campagne afin de leur réitérer son appui.

« Il faut que le financement de ces organismes soit adéquat. Plus que jamais, nous voyons les effets désastreux de l’austérité libérale sur les personnes vulnérables bénéficiant du soutien d’organismes communautaires. En effet, il y a de plus en plus de jeunes, de familles et d’aînés qui ont besoin d’aide, et les organismes ont de moins en moins de ressources pour les accompagner », a exposé Alain Therrien.

Rappelons également que le visage de la pauvreté a changé au Québec. L’austérité libérale appauvrit notre société et les citoyens qui la composent en plus de réduire substantiellement l’offre de services sociaux. « Nous avons donc une situation dans laquelle les individus s’appauvrissent, demandant ainsi plus de services pour les soutenir. Malheureusement, ils se voient de plus en plus refusés aux portes des institutions gouvernementales, conséquences de l’austérité libérale. Ils sont finalement référés vers les organismes communautaires, qui constituent la dernière ligne d’aide, mais qui sont également touchés par cette même austérité. Sachant être le dernier recours des citoyens, les organismes se voient obligés de faire des efforts surhumains afin de ne pas laisser tomber ceux qui les sollicitent. Cela ne peut continuer indéfiniment ! C’est pourquoi les travailleurs communautaires sont à bout de souffle. Il faut les aider. Des familles entières dépendent d’eux », a déclaré le député de Sanguinet.    

 

Le député rappelle, en conclusion, qu’à l’automne 2013, le gouvernement du Parti Québécois avait annoncé une augmentation significative des budgets alloués aux organismes communautaires, et ce, avec l’appui unanime du Parti libéral. Toutefois, cela n’a pas empêché les libéraux, dès leur arrivée au pouvoir en 2014, d’annuler cette augmentation. « Jamais n’aura-t-on vu un gouvernement faire preuve d’autant d’incohérence et de manque d’empathie ; c’est la politique des cœurs de pierre ! », a-t-il dénoncé.